Coupe du monde : demande officielle envoyée à la FIFA pour que les rivaux du groupe de l’USMNT, l’Iran, soient expulsés du Qatar 2022

iran.jpg
Getty Images

La FIFA a reçu une lettre demandant que l’Iran soit expulsé de la Coupe du monde de cet hiver en raison de “la brutalité et de la belligérance du pays envers son propre peuple”. L’équipe Melli est aux côtés des États-Unis ainsi que de l’Angleterre et du Pays de Galles avec leur match d’ouverture prévu contre les Trois Lions au Khalifa International Stadium d’Al Rayyan le 21 novembre.

Cependant, en raison de la situation politique actuelle en Iran qui a été qualifiée de “profondément désagréable” pour les femmes et de “pas un espace sûr même pour les hommes”, la pression augmente sur l’instance dirigeante mondiale du football pour qu’elle agisse. Des appels existent depuis des mois pour exclure l’équipe iranienne sur la base des événements brutaux actuels et de la mort de Mahsa Amini après sa détention par la police des mœurs du pays après que la jeune femme de 22 ans n’ait pas porté correctement le foulard.

Les protestations vont bon train et plus de 200 personnes sont mortes depuis le début du bouleversement politique actuel. De nombreux footballeurs et sportifs iraniens ont demandé à la FIFA de retirer l’Iran immédiatement et ont cité dans une déclaration publiée par le cabinet d’avocats espagnol Ruiz-Huerta et Crespo que “la brutalité et la belligérance du pays envers son propre peuple ont atteint un point de basculement”.

La déclaration affirme également que les femmes ont été “systématiquement exclues de l’écosystème du football” dans le pays.

“Exigeant une dissociation sans équivoque et ferme du monde du football et du sport”, indique le communiqué.

“L’abstinence historique de la FIFA dans les bourbiers politiques n’a souvent été tolérée que lorsque ces situations ne se métastasent pas dans la sphère du football. Le football, qui devrait être un endroit sûr pour tout le monde, n’est pas un espace sûr pour les femmes ou même les hommes.

“Les femmes se sont toujours vu refuser l’accès aux stades à travers le pays et systématiquement exclues de l’écosystème du football en Iran, ce qui contraste fortement avec les valeurs et les statuts de la FIFA.”

Selon les règles de la FIFA, les autorités nationales du football ne peuvent être dirigées par le gouvernement de ce pays et aucune minorité ne doit être exclue de la participation aux matchs, ce qui est inscrit dans les valeurs et les statuts de l’organisme. Cela dit, la FIFA doit maintenant décider si l’Iran viole ces valeurs et ces statuts à la veille de la Coupe du monde.

L’Iran devrait être le troisième et dernier adversaire de l’USMNT dans le groupe B, cet affrontement étant prévu le 29 novembre au stade Al Thumama de Doha.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *