Les Militantes – La nouvelle exposition d’art de Guerlain est dédiée à l’activisme des femmes

Pour célébrer le partenariat Paris+ Art Basel de Guerlain, la foire internationale d’art qui a eu lieu à Paris pour la toute première fois ; Guerlain, l’une des premières maisons de parfums au monde, fortement engagée dans des activités durables telles que la préservation des abeilles, le soutien à l’art et l’autonomisation des femmes, a organisé un spectacle extraordinaire et significatif : LES MILITANTES, une nouvelle exposition dédiée à l’activisme des femmes. Réunissant 21 artistes contemporains confirmés et émergents qui partagent à travers leurs œuvres des messages forts pour un monde plus juste.

Dédiée à l’engagement des femmes, Guerlain a ouvert les portes de sa boutique des Champs-Élysées à 21 artistes féminines internationales, établies ou émergentes, pionnières ou jeunes diplômées, qui souhaitent toutes incarner un mouvement, faire avancer les idées et transformer les perceptions. Le spectacle a lieu du 19 octobre au 14 novembre 2022

„Guerlain est fier de soutenir Les Militantes, afin de rendre le travail de ces artistes accessible au plus large public et aux publics du monde entier de découvrir la beauté de l’art. » déclare Ann-Caroline Prazan, Directrice Art, Culture et Patrimoine chez Guerlain. « Le thème de l’art activiste pose la question de notre rapport à l’art, qu’il soit esthétique ou politique.

La Maison Guerlain considère que l’art contemporain se définit par le fait qu’il reflète la société dans laquelle il est créé, il devient un miroir et confronte ainsi le spectateur à une réalité souvent pleine d’injustice, de peur et de danger. C’est à ce moment que la perspective ou le point de vue de l’artiste devient essentiel car ce qu’elle nous montre correspond à sa propre sensibilité.

„Parmi les artistes engagées et militantes, nous avons choisi de montrer des femmes militantes, qui portent depuis la seconde moitié du siècle dernier la voix de celles qui, jusqu’à présent, ont rarement été sur les murs des musées et dans les archives d’art l’histoire.“ dit Prazan.

“Nous avons dédié notre première exposition aux femmes en 2017, avec “Et Dieu créa les femmes”. Nous avons célébré leur force créatrice et leur beauté. Ici, nous voulons souligner leur capacité à changer la donne. Nous avons sélectionné, avec Caroline Messensee et Ann Caroline Prazan, 21 artistes engagés, dont des artistes de renom comme Kiki Smith, Bianca Bondi et Francesca Pasquali, des pionnières comme Niki de Saint Phalle ou Louise Bourgeois ; et des artistes émergents comme Min Zhang, la cadette, qui a proposé un travail innovant mêlant Chamanisme chinois, algorithmes des réseaux sociaux et interactivité. Chacun apporte un regard, un cheminement, fait avancer un débat. C’est une fierté pour Guerlain de les réunir.” ajoute Véronique Courtois, Présidente de Guerlain.

Tous ces artistes uniques ne pourraient être différents les uns des autres, pourtant leur diversité les unit et rend cette exposition si spéciale. Ensemble, leurs voix sont encore plus puissantes en soulevant des préoccupations sur les questions politiques, environnementales, sociales et éthiques actuelles. En se soutenant mutuellement, ces 21 femmes envoient un message fort qui doit être entendu par le monde, par les gouvernements, par la société et par chaque spectateur : « Écoutez-nous. Nous voulons voir le changement dans le monde, en vous. Arrêtez les mots vides de sens, agissez pour un avenir meilleur, plus sain et inclusif.

Parmi les combats forts évoqués par ces militants, ceux que la Maison Guerlain porte avec le plus de détermination sont la défense de la nature et le développement durable.

« Nous nous approvisionnons en matières premières partout dans le monde, dans des écosystèmes souvent fragiles. Nous avons révolutionné nos façons de faire, nos processus et notre gestion des ressources humaines, partout. Notre programme « Bee Respect » et notre programme de transparence nous ont placés à l’avant-garde de notre industrie. La deuxième grande bataille est celle des femmes. Par exemple, les femmes sont désormais au cœur de la gestion de l’entreprise. Mais surtout, nous avons lancé en 2021 le programme « Women for Bees », avec l’UNESCO, pour soutenir l’entrepreneuriat féminin dans l’apiculture à travers le monde. Pendant 5 ans, nous financerons la formation de 50 femmes, qui pourront créer leur propre entreprise et partager à leur tour leurs connaissances. » précise Véronique Courtois.

Deux de mes oeuvres personnelles mises en avant de l’exposition LES MILITANTES sont :

German Born Kiki Smith (1954) est une artiste américaine qui vit et travaille à New York. Depuis les années 1980, elle est connue pour sa pratique pluridisciplinaire : sculptures, estampes, photographies, dessins, livres, tapisseries et objets. Une des caractéristiques de son travail est la représentation du corps humain, et plus particulièrement du corps féminin, de son anatomie et, de son empreinte. Cette dernière est parfois montrée de manière dérangeante, altérée ou fragmentée. Depuis le milieu des années 1990, ses recherches portent sur le cosmos et les mythes ; Dans son travail, elle mêle animalité et contes de fées, suggérant à la fois l’émerveillement et la peur. En observant la sculpture, vous vous demandez si c’est une femme qui joue avec le chien (qui ressemble à un loup) ou si le chien l’attaque réellement. Comme nous avons pu le voir dans une œuvre d’art accompagnant cette série : c’est le cas.

L’artiste française Jeanne Susplugas (1974) vit et travaille à Paris. Je l’ai personnellement rencontrée chez Guerlain pour parler avec elle de son travail d’art La Maison Malade. L’approche de Jeanne Susplugas, engagée et sensible, s’attaque à toutes les formes et stratégies d’enfermement. Elle interroge en permanence le rapport de l’individu à lui-même et aux autres, face à un monde obsessionnel et dysfonctionnel. “La Maison malade” est un espace clos, saturé de boîtes de médicaments. Une improbable pharmacie en pleine pagaille, débordante de colis, entassés du sol au plafond. Chaque boîte raconte une histoire. Une installation claustrophobe à l’image d’une société occidentale malade de surproduction, rassasiée au point de s’étouffer de drogues et autres prescriptions. Un message fort à l’individu qui le regarde qui dit : arrêtez-vous, réfléchissez, questionnez, informez-vous et renseignez-vous sur ce que signifie vraiment la vraie santé, et s’il pourrait y avoir des alternatives à la médecine chimique, lesquelles pourraient être meilleures pour vous.

.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *